Comment sont gérés nos milieux aquatiques ?

Le territoire de la Communauté de communes est traversé par de nombreux cours d'eau dont la Barguelonne, le Lemboulas, la Sère, la Gimone la Garonne et le Tarn. Les risques de crues sont donc malheureusement possibles. C'est pourquoi la Communauté de communes adhère à des syndicats qui gèrent les milieux aquatiques. Elle s’est également associée à la démarche d’élaboration de la Stratégie locale de Gestion des risques Inondation.

La gestion des milieux aquatiques

Depuis le 1er janvier 2020, la Communauté de communes adhère au Syndicat Mixte de Gestion des Rivières Astarac Lomagne qui est un syndicat de bassins versants issu de la fusion de 5 syndicats de rivières préexistants, intervenant jusqu’à présent sur les axes principaux des vallées de l’Arrats, de la Gimone et de la Sère.

Il s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre opérationnelle de la compétence GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations).

  • L'entretien et l'aménagement des cours d'eau, canaux, lacs ou plans d'eau, y compris leurs accès.
  • La protection et la restauration des sites, des écosystèmes aquatiques et des zones humides ainsi que leurs formations boisées riveraines.
SYGRAL compétence GEMAPI Terres des Confluences

 

SYGRAL compétence GEMAPI Terres des Confluences

Les 22 communes restent compétente pour l’établissement d’un plan communal de sauvegarde, la prévention du risque et la gestion de crise.

L’Agence de l’Eau Adour Garonne est un des principaux partenaires de cette compétence.

La défense contre les inondations

Dans le département de Tarn-et-Garonne, un territoire à risque inondation (TRI) a été identifié entre Montauban et Moissac (Tarn aval).

Il s’agit d’un territoire d’intervention prioritaire de l’État pour réduire les conséquences dommageables des inondations sur les biens et les personnes.

La Communauté de Communes ainsi que les communes de Moissac et de Lizac ont été associées à la démarche d’élaboration de la Stratégie locale de Gestion des risques Inondation (SLGRI) en participant à différents groupes de travail associant les élus locaux, les services de l’État et les acteurs de la gestion des risques.

L’objectif de la démarche est de renforcer collectivement l’efficacité en matière de gestion du risque inondation (assurer la sécurité des personnes, réduire le dommage aux biens et réduire les délais de retour à la normale) par une approche globale et cohérente à l’échelle du bassin, en articulant tous les volets de la gestion du risque.

4 objectifs énoncés, à savoir :

  • Sensibiliser et responsabiliser la population ;
  • Réduire la vulnérabilité du territoire et maîtriser l’urbanisation ;
  • Entretenir les cours d’eau, les ouvrages de protection (digues);
  • Préserver les zones d’expansion des crues.