Le diagnostic territorial de santé

Le diagnostic territorial de santé est la base sur laquelle se construit le contrat local de santé (CLS). La démarche a débuté en 2015 avec la réalisation d’un portrait socio-sanitaire en Terres des Confluences, suivi d’une enquête qualitative auprès des acteurs locaux.

Diagnostic aux origines du CLS de Terres des Confluences

Pour comprendre l’origine du CLS, il faut connaitre les difficultés concrètes du territoire identifiées par le diagnostic territorial de santé appelé aussi profil santé.

La finalité du profil santé est de mettre en exergue les besoins de la population en spécifiant les particularités du territoire, afin de mettre en place un contrat local de santé adapté et efficace.

Pour cela, le profil de santé est réalisé en deux étapes. La première étape est quantitative, elle consiste en l’établissement d’un portrait socio-sanitaire du territoire par l’Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé (IREPS), avec des données statistiques.

La seconde étape, plus qualitative, se base sur une enquête auprès des acteurs locaux de la santé, Elle présente le ressenti des professionnels de santé du territoire.

Le diagnostic en pratique

Ce diagnostic territorial de santé a permis de constater un fort intérêt de la part des professionnels de santé, à travers la forte mobilisation ayant eu lieu.

 

L’étude des statistiques a permis d’établir les particularités suivantes pour le territoire Terres des Confluences :

  • Une forte concentration de la population sur Castelsarrasin et Moissac.
  • Un taux de personnes âgées de plus de 75 ans supérieur à celui du département.
  • Un taux d’adolescents et de jeunes adultes supérieur à celui du département (16-25 ans).
  • Un taux de chômage très élevé, surtout chez les jeunes.
  • Un niveau d’études limité.
  • Des revenus faibles.
  • Des populations à risque d’isolement ou de fragilité à Castelsarrasin et Moissac.
  • De nombreuses personnes en situation de précarité à Castelsarrasin et Moissac.

 

L’enquête qualitative auprès des professionnels de santé soulève d’autres points :

  • La présence de Médecins spécialistes sur Castelsarrasin et Moissac.
  • Le Centre Hospitalier Intercommunal ainsi que la Maison de Santé Pluridisciplinaire de Saint-Nicolas-de-la-Grave permettent une prise en charge complète.
  • La diversité des structures ainsi que des acteurs médicaux et paramédicaux est vue comme un atout du territoire.
  • Des efforts à réaliser sur la coordination du réseau existant.

 

D’autres indicateurs sont importants à prendre en compte selon les professionnels de santé. Selon l’expérience de ces professionnels, le problème de santé prioritaire sur le territoire revient régulièrement comme étant le mal-être et la souffrance psychosociale.

La préoccupation principale des professionnels de santé est celle des inégalités sociales dans l’accès aux soins. Ils définissent trois populations comme devant faire l’objet d’une attention particulière : les jeunes, les personnes en situation de précarité, ainsi que les personnes âgées à domicile.